Image à la une : Judah M. Bensimhon dans son salon/bibliothèque du 137 Grande rue du Mellah à Fès (Collection privée de la famille Bensimhon).

Je « connaissais » Judah Bensimhon, le conférencier apprécié de l’association des « Amis de Fès » : « Médecine et médecins à Fès avant le protectorat », « La chiromancie à Fès », « Aphorismes et sentences populaires » (300 en arabe et 100 en hébreu), « Histoire du Mellah de Fès », etc …

C’est Judah Bensimhon qui en mars 1935, à l’occasion des 800 ans de la naissance de Maïmonide (1135), a organisé avec l’association des « Amis de Fès », l’association des anciens élèves des écoles de l’Alliance Israélite Universelle et la Casa de España, la « Semaine Maïmonide », un cycle de conférences où les Fasis ont pu écouter le rabbin Moïse Danan, Lis Cleemann, M. Bigot, François Bonjean et bien sûr Judah Bensimhon évoquer en hébreu, français et espagnol … avec parfois des traductions ! la vie et l’œuvre du penseur et philosophe juif, auteur du « Guide des égarés » (sujet de la conférence de F. Bonjean).

Judah Bensimhon était la référence des « Amis de Fès » pour tout ce qui concernait l’histoire du Mellah et il a conduit de nombreuses conférences-promenades dans « son » quartier tant pour les adhérents de l’association que pour les visiteurs extérieurs.

Membre du bureau des « Amis de Fès », il sera parmi les fondateurs de l’association « Tourisme et Culture » qui, dans le cadre du Syndicat d’initiative de Fès, prend le relais en 1958 des « Amis de Fès ». Il donnera une conférence  sur « Histoire et légendes de l’horloge Bou Inaniya » où il fait bénéficier les participants de son érudition, avec la traduction de divers textes anciens relatifs à l’histoire de cette horloge au mécanisme complexe.

J’avais malheureusement plus de titres que de textes complets !

Il y a quelques jours à la suite d’un article sur mon blog, Michèle Levy, une des petites-filles de Judah Bensimhon m’a contacté. Avec sa sœur Jeanne Levy elles ont commencé à rassembler textes et écrits de leur grand-père pour éviter qu’ils ne disparaissent et faire connaître ces témoignages exceptionnels de la vie du mellah de Fès où il a vécu de 1890 à 1979.

Après discussion, j’ai proposé à Michèle et Jeanne Levy de publier sur mon blog les textes qu’elles m’enverront, sous forme de fichiers PDF.

Nous demandons à ceux qui utiliseront ces documents de bien vouloir mentionner leur origine en reconnaissance des recherches faites par Judah M.Bensimhon et du travail de mémoire effectué par ses petites-filles.

Avant de publier les textes des conférences ou communications, nous commencerons par la biographie de Judah M. Bensimhon, rédigée par Jeanne Levy, et enrichie de nombreuses photos familiales et de documents officiels.

La Grande rue du Mellah de Fès, vers 1930 (Collection Maroc, Grands magasins réunis Fès)